L'exposition retrace l’itinéraire d’un photographe vagabond qui, après un demi-siècle sur la route, n’a eu pour seuls guides que sa mémoire et ses souvenirs. Né en 1938 à Osaka, Daido Moriyama a connu la">

ITINERANCES

du 27/05/2011 au 31/07/2011

POLKA GALERIElien vers appli googlemap
12 rue St Gilles
75003 Paris
France

Daido Moriyama "Mémoires de la lumière"
L'exposition retrace l’itinéraire d’un photographe vagabond qui, après un demi-siècle sur la route, n’a eu pour seuls guides que sa mémoire et ses souvenirs. Né en 1938 à Osaka, Daido Moriyama a connu la guerre, la défaite du Japon, l’occupation militaire américaine, l’avènement et le déclin du « miracle économique ». Les photographies de Daido Moriyama, souvent dites pleines de grain, vagues et saturées, ont fait l’objet de nombreuses expositions muséales. Il est l’un des artistes japonais les plus importants depuis 1945. Son travail fondateur a fait de la photographie japonaise une des écoles les plus créatives dans l’Histoire des arts.

Massimo Siragusa "Paris impérial"
Pendant plusieurs semaines, Massimo Siragusa s’est glissé dans la peau d’un touriste qui visite Paris, pour une série inédite spécialement produite pour la galerie Polka. Juché au premier étage d’un bus à impériale, il a photographié les places et les jardins touristiques à la juste hauteur du premier étage des immeubles parisiens. Un point de vue singulier qui procure la sensation d’une ville-maquette aux proportions transformées.

William Klein "William+Kate, 29 avril 2011"
Le mariage du prince William et de Kate Middleton a suscité l’engouement général de la capitale britannique, en pleine effervescence. Pour la galerie Polka, William Klein a photographié en exclusivité, les coulisses de cet événement, que la famille royal a voulu populaire et spectaculaire. Un documentaire qui lui semble dédié : dans les rues de Londres, l’évènement prend des airs de carnaval. Drapeaux et chapeaux à l’effigie du couple s’animent dans la foule.

Prune Nourry "Holy Daughters"
Polka Galerie est la première galerie à exposer « Holy Daughters » de Prune Nourry. Un projet artistique au carrefour de la sculpture, la vidéo, la photographie et la performance. Hybrides entre la vache sacrée et la femme, les sculptures en bronze « Holy Daughters » de l’artiste plasticienne soulèvent la question de la sélection par le sexe. En septembre 2010, l’artiste installe ses sculptures dans les rues de New Delhi, et documente en photos et vidéos les multiples réactions des habitants.